Faites une demande individuelle sur présentation d’un devis nominatif. Joignez le programme de la formation, votre CV et une lettre de motivation.

Documents supplémentaires à envoyer :

  1. l’imprimé Afdas « plan de formation des intermittents du spectacle » – Demande de prise en charge du coût pédagogique.
  2. Vos justificatifs d’activité sur les 24 derniers mois – photocopies des 2 dernières attestations annuelles de paiement de la Caisse des congés du spectacle, photocopies derniers salaires.Ou les photocopies des bulletins de salaire des 24 derniers mois.

    Ou les attestations guichet unique.

  1. l’attestation d’inscription complétée par l’organisme de formation. Si votre demande est acceptée, elle pourra faire l’objet d’un financement total ou partiel.

CIF intermittent : Le dispositif légal prévoit l’accès au congé individuel de formation pour les salariés embauchés sous contrat à durée déterminée, y compris les intermittents du spectacle qui bénéficient par dérogation de conditions d’accès plus favorables.

3 conditions doivent être réunies (recevabilité appréciée au moment du dépôt du dossier) :

Ancienneté professionnelle de 2 ans. Volume d’activité de 220 jours de travail ou cachets répartis sur les 2 à 5 dernières années :

  • Sur ces 220 jours de travail ou cachets, vous devez justifier de :
    • Pour les artistes interprètes et musiciens : 60 jours ou cachets répartis sur les 24 derniers mois ou 30 jours ou cachets répartis sur les 12 derniers mois
    • Pour les techniciens du spectacle vivant ou réalisateurs : 88 jours de travail ou cachets répartis sur les 24 derniers mois ou 44 jours ou cachets répartis sur les 12 derniers mois
    • Pour les techniciens de l’audiovisuel : 130 jours de travail ou cachets répartis sur les 24 derniers mois ou 65 jours de travail ou cachets répartis sur les 12 derniers mois.

Vous bénéficiez d’heures de DIF dès lors que vous avez travaillé au minimum :

  • Si vous êtes artiste, metteur en scène ou réalisateur : 65 jours sur une période de référence (du 1er avril au 31 mars ).
  • Si vous êtes technicien : 80 jours sur une période de référence (du 1er avril au 31 mars)

Pour ces durées, le droit acquis est de 8 heures de formation. Pour des durées supérieures, le droit acquis est calculé prorata temporis. Exemple : Un technicien ayant travaillé 100 jours entre le 1er avril et le 31 mars a acquis (100 / 80) x 8 = 10 heures de DIF

Si vous ne remplissez pas les conditions minimum d’activité au cours des 2 dernières années précisées ci-dessus mais que votre activité antérieure est significative, vous avez peut-être acquis des heures de DIF en qualité de public  » prioritaire « . Vous pouvez réaliser une simulation de calcul pour connaître le nombre d’heures de formation dont vous disposez au titre du DIF. Le calcul effectué ne dépend que des données que vous allez indiquer. Il est purement anonyme et ne constitue en aucune façon une demande de financement.

 

 

Conditions d’accès au financement AFDAS

Catégorie professionnelle Ancienneté et volume d’activité requis
Artistes interprètes (comédien, danseur, chanteur…) et musiciens Minimum 2 ans d’ancienneté dans la profession en qualité d’intermittent,ET 48 cachets répartis sur les 24 derniers mois précédant votre demande.
Techniciens du spectacle vivant et réalisateurs Minimum 2 ans d’ancienneté dans la profession en qualité d’intermittentET 88 jours de travail répartis sur les 24 derniers mois précédant votre demande.
Techniciens du cinéma et de l’audiovisuel
Minimum 2 ans d’ancienneté dans la profession en qualité d’intermittentET 130 jours de travail répartis sur les 24 derniers mois précédant votre demande.

Si vous ne répondez pas aux conditions d’accès requises sur les 24 derniers mois, vous pouvez contacter un conseiller AFDAS pour étudier si une prise en charge est envisageable dans le cadre d’un autre dispositif.